Rééduquer l'écriture

 

          

  Pour qu'écrire

  ne rime plus avec souffrir

mais avec plaisir.

Sandrine Robin enseignante rééducatrice de l'écriture dans l'Yonne
Sandrine Robinenseignante rééducatrice de l'écriture dans l'Yonne

A qui s'adresse la rééducation de l'écriture ?

 

La rééducation de l'écriture s'adresse aux enfants, aux collégiens, aux lycéens, aux étudiants et aux adultes. Elle est possible pour toutes les personnes ressentant le besoin d'être plus à l'aise avec l'écriture manuscrite.

 

La méthode de rééducation de l'écriture s'adapte à l'âge et aux particularités de la personne rééduquée. Les troubles des apprentissages, troubles dys, la précocité (haut potentiel) ou les handicaps sont pris en considération.

 

Qu'est-ce que la rééducation peut m'apporter ?

 

L'écriture à la main est parfois difficile, douloureuse, trop lente, malaisée, inconfortable, illisible... voire devenue impossible...

 

Pour ne plus souffrir, écrire mieux, être lisible par soi et les autres, écrire plus vite, mieux réussir à l'école, réussir un examen, passer des concours, trouver un emploi, être libre d'écrire à tout moment sans ordinateur, regagner de la confiance en soi et de l'estime de soi...

                              ...on peut faire le choix de rééduquer son écriture.

 

 

Tout le monde peut-il être rééduqué ?

 

Que l'on soit gaucher, droitier ou gaucher contrarié ou mal latéralisé,

que l'on présente des troubles des apprentissages, une dysgraphie ou une dyspraxie,

que l'on n'écrive plus et soit passé à l'usage de l'ordinateur,

que l'on présente un handicap moteur, sensoriel ou trouble du développement,

la rééducation de l'écriture est possible dans la plupart des cas et sera estimée lors des premières séances.

 

Une rééducation de l'écriture ne dépasse jamais 10 séances, sauf en cas de handicap avéré.

 

Un changement de main scriptrice est envisageable dans certains troubles de la latéralisation ou bien lorsqu'une maladie ou un accident empêchent l'usage de la main dominante.

 

Un test d'évaluation de la main dominante peut être effectué si besoin.

 

Peut-on être rééduqué à tout âge ?

 

L'écriture n'est pas innée, elle nécessite un apprentissage. Elle s'apprend et peut se ré-apprendre à tout âge.

C'est pour cette raison que la rééducation de l'écriture s'adresse à tous.

 

Un jeune enfant qui tient mal son crayon, semble malhabile, ne sait pas avec quelle main dessiner, a du mal à reproduire les graphismes et les lettres apprises à l'école ou dont l'enseignant signale déjà des difficultés dès la maternelle peut avoir besoin de quelques séances pour s'assurer d'un bon démarrage.

 

Un élève d'élémentaire qui a déjà pris de "mauvaises habitudes", qui est trop lent ou écrit mal peut être corrigé, parfois en peu de séances, par un ré-apprentissage des gestes de l'écriture. 

 

Un collégien, lycéen ou étudiant dont les enseignants se plaignent de ne pas pouvoir lire les copies ou qui a du mal à se relire lui-même peut bénéficier pleinement d'une rééducation. Il est bien entendu préférable de ne pas attendre l'année du brevet ou du bac car l'échéance des examens ou des concours amplifie inutilement le stress.

 

Un adulte qui n'arrive plus à écrire par perte d'habitude, pour lequel l'écriture a toujours été un soucis ou dont les facultés d'écrire ont été altérées par une crampe de l'écrivain ou un AVC peut améliorer ses compétences par le biais d'une rééducation.

 

La rééducation de l'écriture peut-elle favoriser une meilleure réussite scolaire ?

 

Lorsque le cerveau est trop occupé par l'écriture, il est moins disponible pour le reste des apprentissages. C'est ce que l'on nomme le problème de la double tâche (surcharge des fonctions cognitives).

 

Le cerveau peut difficilement retenir ce qu'il faut copier, respecter les consignes demandées et l'orthographe si en plus il doit réfléchir en même temps à comment il doit former les lettres, ou si l'enfant est interrompu par une quelconque gêne lors de l'écriture.

Lorsque l'écriture devient "réflexe", c'est-à-dire que toutes les bonnes habitudes sont bien ancrées dans le cerveau, celui-ci est alors plus disponible pour les acquisitions scolaires.

 

C'est pour cette raison qu'une bonne rééducation de l'écriture peut favoriser une meilleure réussite scolaire.

 

Version imprimable Version imprimable | Plan du site Recommander ce site Recommander ce site
© écrire avec plaisir . Tous Les Droits Sont Réservés.

Appel

Email

Plan d'accès